Pour une Europe plus juste, neutralisons les Sociétés écran”


INITIATIVE CITOYENNE EUROPÉENNE

« Pour une Europe plus juste, neutralisons les Sociétés écran »

Or, que constate-t-on ?

La commission parlementaire spéciale sur la criminalité organisée, la corruption et le blanchiment d’argent, présidée par la députée européenne Sonia Alfano décrit dans son rapport terminal, une réalité qui se situe aux antipodes de la visée de ces conventions internationales.
– Des flux d’argent issus des trafics prohibés inondent l’économie légale de l’UE et les systèmes financiers des Etats membres.
– Les détournements de fonds publics, l’infiltration du secteur public par les organisations criminelles, la contamination de l’économie légale et du système financier sont devenus des menaces réelles au sein même de l’Union européenne.

Les organisations criminelles sont en passe de prendre le pouvoir et d’anéantir la démocratie parce qu’elles ont à leur disposition les moyens légaux qui leur permettent d’infiltrer l’économie : les sociétés écran.

Constituées en toute légalité, y compris au sein de certaines Etats membres de l’Union européenne, avec des prête-noms par des officines qui en font commerce, ces sociétés écran, créées en quelques heures à partir d’Internet, permettent à l’argent issu de ces trafics de pénétrer dans l’économie légale, d’être blanchi.
Agencées dans le cadre de montages par des spécialistes de l’ingénierie juridique, elles empêchent toute traçabilité des flux financiers. Il devient alors impossible de relier les flux aux trafics illicites ou aux opérations de corruption et à leurs auteurs. Il devient impossible aux juges, d’identifier les têtes de réseaux et de confisquer les actifs criminels.

Neutraliser ces sociétés écran est un enjeu démocratique.

Il s’agit tout simplement de priver les organisations criminelles des outils juridiques qui leur permettent de prospérer et d’étendre leur influence.

Ce n’est pas notre vision d’une Europe des citoyens.

En tant que citoyen européen, nous avons une responsabilité historique de donner corps :
– à une Europe où l’argent sale ne circulera plus.
– à une Europe dans laquelle les représentants politiques des Etats prennent leurs décisions dans l’unique dessein de servir le bien commun, lequel ne justifie jamais, que soit sacrifié sur l’hôtel de la rentabilité, le sort de millions d’êtres humains.
– à une Europe hostile aux organisations criminelles dans laquelle ils ne pourront plus, sans risque, comme c’est le cas aujourd’hui, blanchir l’argent du crime et contaminer l’économie.

Nous voulons faire de l’Europe un espace où il existe réellement des valeurs non marchandes universelles et agir pour que le monde dans lequel nous voulons vivre soit une réalité.
Prenez connaissance des autres arguments qui vous permettront, comme le CCFD Terre Solidaire, le Pacte Civique et Peuples Solidaires vous y invitent, de signez et faire signer la pétition.

Cette Europe est à la portée de nos mains.

La pétition lancée en octobre 2014 n’a pas permis aux députés européens de demander la création d’une loi qui neutralise les sociétés écran, n’oublions pas ce qui a motivé cette initiative

pour cela voir argumentaire dans :http://www.transparencyforall.org

 

+ Il n'y a pas de commentaires

Ajouter le votre