Jean-Noël Guérini


Courriers et courriels

Un dialogue non engagé. Quelques explications!?

  • Depuis 2006 plusieurs collectivités territoriales des Bouches du Rhône sont impactées par des pratiques douteuses mises à jour à partir de 2009  grâce aux journalistes locaux et nationaux dont témoignent  les archives de France Soir en 2011 dans le cadre d’une instruction judiciaire sur ce qui sera appelé “l’affaire Guérini”. Ces collectivités sont “tétanisées”. le portrait fait par libération explique l’ambiance de cette période sans justifier de nombreux silences et passe-droits.
  • Anticor s’est constituée partie civile dès 2012. Jean-Claude a la lourde tâche de porter la voix des citoyens dans cette affaire lors d’une conférence de presse du 10 décembre. L’association rappelle ce contexte dans un article du 15 mars 2021
  • En marge de l’instruction de cette affaire, la presse dévoile en 2017 un certain nombre de régularisations avec  l’administration fiscale,  qui récupèrent ainsi près de 6 millions d’Euros!
  • Ainsi nous sommes devant un cas exemplaire justifiant, s’il en était besoin, la disparition des paradis fiscaux facteurs d’évasion fiscale. Personne n’est épargné: élus, fonctionnaires territoriaux, industriels, intermédiaires financiers ou juridiques avec plusieurs pays cibles: Suisse, Luxembourg, Hongkong, Panama et Liban.
  • La justice, dans son jugement final de ce 28 mai 2021,  ne retient qu’une seule affaire, celle liée à une transaction de terrain pour l’extension de la décharge du Mentaure à la Ciotat. Mais, encore une fois, les paradis fiscaux ne sont pas loin puisque l’un des prévenu est jugé depuis Dubaï pour avoir “participé au blanchiment d’Alexandre Guérini”…!!La surprise est venue de la peine d’inéligibilité de cinq ans, également requise par le parquet vis à vis du sénateur . La juge s’en explique.
  • L’audience en appel a été fixée du  29 novembre 2021 au 17 décembre 2021

+ Il n'y a pas de commentaires

Ajouter le votre