compte rendu de notre action du 5 décembre


La plateforme régionale a proposé, pour la première fois un film 

  • A l’initiative de Peuples Solidaires , la plateforme régionale , a proposé le 5 décembre 2019 une séance cinématographique à Aubagne où nous nous sommes retrouvés une quarantaine de personnes.
  • La projection du film a été précédée d’une introduction par Françoise au nom de Peuples Solidaires Action-Aid France et d’une présentation du film par Jean-François au nom de la plateforme régionale.  Carmen du groupe Peuples Solidaires a animé le débat avec un échange avec les représentants de la plateforme régionale.
  • Gérard a expliqué le lien entre ce film et la proposition de la signature de la pétition “stop impunité”proposée au nom d’Attac, le CCFD Terre Solidaire et Peuples Solidaires.

Résumé du film et Pourquoi l’avoir choisi 

  • Quelque part en Picardie, le patron d’une entreprise de cintres vide son usine dans la nuit pour la délocaliser.Le lendemain, les ouvrières se réunissent et mettent le peu d’argent de leurs indemnités dans un projet commun : faire buter le patron par un professionnel.
  • Ce film, sous forme d’une comédie grinçante, fait bien apparaître comment les paradis fiscaux s’invitent dans la gestion des entreprises au détriment des salariés. Nous savons que certaines personnes ou leurs agents peu scrupuleux (politiques, sportifs, artistes etc..) cherchent à placer leur argent dans les paradis fiscaux pour échapper à l’impôt ou le diminuer au maximum, ce n’est pas nouveau. La presse, la télé, la justice sont là pour nous informer de ce fléau. Ce qui est plus inquiétant encore c’est que les paradis fiscaux drainent maintenant l’essentiel des mouvements financiers au travers des grandes banques et des entreprises surtout les multinationales mettant au second plan l’éthique et l’égalité devant l’impôt en pratiquant des placements de plus en plus risqués et en “manipulant” les prix de transfert interne au groupe au détriment d’une gestion “saine” de l’entreprise.

Ce qu’il faut retenir de notre action 

  • D’habitude assommée par des chiffres, les personnes présentent ont appréciées le film. Cela a été l’occasion de rire ce qui n’est pas vraiment fréquent pour des militants engagés depuis de nombreuses années pour des causes qui nous dépassent. Carmen nous dit mais je ne sais pas “si j’aurais osé présenter le film si je l’avais vu avant” et maintenant je suis très heureuse de l’avoir vu car il aborde sous une forme déjantée pleins de questions (précarité, immigrations, bonheur etc….)
  • Tout est dit sur les résidences fictives, les patrons à la recherche d’un bonheur “fictif” avec une seul règle le profit, détruisant nos entreprises sans scrupule vis à vis des salariés qui, dans le film,  laissent agir l’un d’eux pour une solution extrême face à leur désarroi.
  • Plusieurs ont estimé à la sortie que ce n’était pas un film à mettre entre toutes les mains mais qu’il convenait bien aux militants que nous sommes avec toujours notre volonté de nous unir pour agir ensemble contre cette cause principale de dérèglement de notre économie. On peut constater que même à ce niveau ce n’est pas facile.
  • Pour la pétition “stop impunité”, 33 signatures se sont ajoutées le 5 au soir, au 109 obtenues le samedi précédent sur le marché d’Aubagne. Françoise nous informe avoir tout envoyé à la fédération Action-Aid France.
  • Vis à Vis du grand public, nous sommes toujours dans un travail de fourmi…

+ Il n'y a pas de commentaires

Ajouter le votre