Des livres pour comprendre…


Une BD spéciale

  • Riches au tribunal (les), Date de parution : 05/09/2018. En suivant le procès Cahuzac, les fameux « sociologues des riches » s’associent à Étienne Lécroart pour démonter les mécanismes de l’évasion fiscale, et montrer comment, chez les classes dirigeantes, la fraude se gère en famille. Scénariste : PINÇON CHARLOT Monique, PINÇON CHARLOT Michel, Illustrateur : LECROART Etienne, Coloriste : LECROART EtienneCollection : SEUIL – DELCOUR

Des livres pour comprendre l’impact négatif des paradis fiscaux

Les frères Bocquet, Michel et Monique Pinçon, Eric Vernier, Joseph E. Stiglitz, Nicholas Shaxson, Gabriel Zucman, Gaël Giraud, Antoine Peillon, Eric Toussaint :

  • Livre des frères Bocquet «Sans domicile fisc», qui reprend les données accumulées dans les rapports parlementaires. Ce livre est une arme pour la lutte contre les paradis fiscaux nous dit Yves Faucoup de Médiapart lors de la présentation du livre en février 2017. 
  • Livre de Michel et Monique Pinçon, sociologues « Tentative d’évasion (fiscale) » (septembre 2015). Au-delà des scandales qui font la une, voilà une enquête vivante et accessible permettant de comprendre les rouages de l’évasion fiscale et ses enjeux politiques. Une investigation éclairante dont l’objectif est de battre en brèche le pouvoir symbolique lié à l’opacité de la spéculation financière, à la cupidité et au cynisme des plus riches mobilisés pour accumuler toujours plus d’argent.
  • Livre d’Eric Vernier, chercheur à l’IRIS (institut de recherche en relations internationales sup de co à La Rochelle) « Fraude fiscale et paradis fiscaux », Dunod Paris 2014. Affaire Cahuzac, affaire Guéant, affaire Karachi, affaire Bettencourt, affaire Obiang… Ces affaires ne sont pas la conséquence d’un monde qui se dégrade, mais celle d’une vigilance et d’une transparence accrues. Alors que les États sont en quête d’argent frais, la fraude fiscale coûte près de 100 milliards d’euros à la France et plusieurs centaines de milliards à l’ensemble des nations par an. Les paradis fiscaux accueillant les fonds de la corruption doivent être combattus avec force. Ce livre explique clairement les tenants et aboutissants de la fraude fiscale et des paradis fiscaux. De quoi parle-t-on ? Comment fonctionnent les paradis fiscaux ? Comment blanchit-on le fruit de la fraude fiscale ? Quelles sont les conséquences sociales de ces délits ? Quelles ont été les grandes affaires médiatiques ? Quelle réglementation mettre en place ? – interview d’Eric Vernier en 2015 sur les pratiques fiscales en Europe et en France
  • Livre de Joseph E. Stiglitz, économiste américain « Le prix de l’inégalité » New-york 2012 (traduit en 2014 – 389 pages) édition Babylone. Il montre combien aux USA les inégalités se sont accrues, l’état ne jouant plus son rôle régulateur. Le 1% qui possède la richesse financière fait que « l’ascenseur social n’existe plus et la démocratie est en danger
  • Livre de Nicholas Shaxson « les paradis fiscaux » (avril 2013 – 395 pages) qui en tant que britannique met tout son espoir dans la capacité citoyenne de la France et de l’Europe pour faire changer
  • Livre de Gabriel Zucman, jeune économiste français, enseignant aux USA « la richesse cachée des nations » (novembre 2013 – 113 pages) élève de Thomas Piketty. Il propose des solutions pas si utopiques que cela.
  • Livre de Gaël Giraud, jésuite français, « L’illusion financière » (octobre 2012) – cet économiste propose lui aussi des solutions pour s’en sortir. Notamment en termes de croissance et de protection de l’environnement. Une figure singulière et brillante pour évoquer les risques d’un krach financier imminent suivant interview d’ Aude Lancelin dans Quartier Libre en 2019.
  • Livre d’Antoine Peillon, journaliste à La Croix (mars 2012), « Ces 600 milliards qui manquent à la France ». Antoine Peillon lance de nombreuses et graves accusations mais il est sûr de ses sources : des cadres écœurés d’UBS en France, en Suisse, mais aussi les services secrets français. Les preuves dont ces informateurs disposent ont été transmises à plusieurs autorités de régulation. Le parquet a été saisi, mais il ne bouge pas, assurant une forme de protection aux gros fraudeurs. C’est pour lever cette impunité que le journaliste a décidé d’écrire ce livre.
  • Publications d’Eric Toussaint– université de Liège, président du CADTM Belgique. Depuis plus de 20 ans, il publie des analyses économiques qui ont été largement diffusées dans la presse et sur internet. Il est l’auteur d’une quinzaine de livres. Les plus récents sont Bancocratie (ADEN, Bruxelles, 2014) ; Les Chiffres de la dette 2015, avec Pierre Gottiniaux, Daniel Munevar et Antonio Sanabria, (CADTM, 2014) ; Procès d’un homme exemplaire (Al Dante, Marseille, 2013) ; AAA. Audit, annulation, autre politique, avec Damien Millet, (Seuil, Paris, 2012) ; La dette ou la vie, avec Damien Millet, (ADEN, Bruxelles, 2011) ; La crise, quelles crises ?, avec Damien Millet (ADEN, 2010).

 

Des livres pour comprendre les mécanismes régissant la circulation de l’argent :

Bastian Obermayeur, Gilles Devers, Denis Robert :

  • En association avec le réseau Ritimo, l’Observatoire des multinationales publie le 10 octobre 2016 un numéro spécial de la collection Passerelle qui fait le point sur “les multinationales: les batailles de l’information’, RITIMO nous transmet un résumé du livre et condition d’achat. Ce livre donne la parole à Corporate Europe Observatory, Sciences citoyennes, Anya Schiffrin, CFIE, CCFD- Terre solidaire, Basta !, Bernard Saincy, Public Eye / Déclaration de Berne, SOMO, Transnational Institute, OMAL, Cetim, Gresea, Amis de la terre, BankTrack, Inf’OGM, Le Basic. Dès maintenant consultation en ligne!!.
  • Livre de Bastian Obermayer et Frédéric Obermaier, traduit par Mathilde Ramadier. Le Secret le mieux gardé du monde, Le roman vrai des Panama Papers, parution au seuil le 16/06/2016, 419 pages. C’est l’histoire palpitante des deux journalistes de la Süddeutshe Zeitung qui ont lancé les Panama Papers avec 11,5 millions de documents issus du cabinet Mossack Fonséca. spécialisé dans le montage de sociétés offshore. Les premiers contacts avec l’informateur, les hésitations, la peur et l’adrénaline, la vérification des informations et les coulisses qui ont conduit à étaler au grand jour des informations fracassantes. Dans ce récit digne d’un thriller de haute volée, sauf que tout est vrai, le lecteur suit heure par heure l’arrivée de la masse d’informations, les opérations mises en oeuvre pour préserver le secret et la sécurité de la source, et comprend de l’intérieur le travail de l’équipe internationale qui a enquêté sur le dossier. (voir aussi Le monde du 16 juin 2016 – 20 – BONNES FEUILLES).
  • Livre de Gilles Devers avocat, chargé d’enseignement à la faculté de droit à Lyon3, La protection du lanceur d’alerte, parution aux éditions Timbuctu le 10/11/2015 Le lancement d’alerte répond à un régime équilibré et cohérent, défini par le droit européen. Or, l’idée dominante est que ce régime serait flou, ce qui renforcerait les risques pour le lanceur d’alerte. Le malentendu est majeur, il résulte de confusions sur la notion de la difficulté à situer le lancement d’alerte au sein des mécanismes généraux du droit… et de la méconnaissance de ce droit européen. Avant toute chose, il est donc nécessaire de s’entendre sur ce qu’est le lancement d’alerte selon le droit européen, et de l’analyser au regard de notions voisines (voir aussi un extrait d’un commentaires de dernières décisions judiciaires paru sur 20 minutes et transmis par Maryse le 1-08-2016: lanceur d’alerte: un immense merci au droit européen).
  • Livre de Denis Robert « Tout clearstream » (avril 2011- 713 pages) édition les arènes. Son livre de 2001 « Révélation$ » explicite le fonctionnement de la chambre de compensation Clearstream ainsi que les suites judiciaires qui ont eu lieu pendant 10 ans contre Denis Robert et qui se sont terminées par un non-lieu de la cour de cassation en 2011.
    Cette enquête établit qu’un outil informatique utile à tous les banquiers de la planète pouvait offrir d’importantes possibilités de dissimulation pour ces clients. Les archives de cette société du Luxembourg (comme son unique concurrent européen Euroclear en Belgique) pourraient permettre de révéler des affaires encore non résolues en matière d’évasion de capitaux, de blanchiment ou de faillite.

 

 

+ Il n'y a pas de commentaires

Ajouter le votre