Frédéric Rays, pour une meilleure transparence dans le choix des partenaires financiers

Frédéric Rays, pour une meilleure transparence dans le choix des partenaires financiers


Courriers et courriels :

  • Un courrier du 8 juillet 2011 officialise un premier échange d’information avec des représentants de l’association Casa-Tana
    PDF – Les paradis fiscaux courrier Marie de Roquevaire 8-07-2011
  • Engagement pris en novembre 2012 suite courrier du groupe des 9
  • Les suites de notre rencontre citoyenne du 27 septembre 2018 marqué par la présence de Frédéric Rays: Le groupe de coordination a décidé de solliciter tous les maires qui ont été informés de cette rencontre par la mairie de La Destrousse en proposant un rendez-vous car « nous souhaiterions d’une part, rééditer le même type de rencontre d’information et de sensibilisation dans leur commune et d’autre part, proposer, ainsi qu’au Conseil Municipal, le vote d’une délibération. » Mi octobre, le courrier a été transmis  aux communes de St-Savournin, Roquevaire, Peypin, Cadolive, Belcodène, Auriol, Aubagne, La Bouilladisse, St Zacharie, La Penne sur Huveaune et Cuges les Pins avec, en pièce jointe, un résumé de notre rencontre rédigé à la demande du CCFD Terre Solidaire

Dialogue engagé :

  • Le 19 novembre 2012 une réunion, en présence de F.M.Lambert, député, permet de préciser les enjeux liés à la démarche voulue par la mairie de Roquevaire
    PDF – Compte-rendu de réunion en maire de Roquevaire le 19-11-2012
  • Le conseil municipal le 25 février 2013, sur présentation faite par Frédéric Rays, vote à l’unanimité une délibération ayant pour titre dispositions relatives aux règles de transparence demandées par la commune de Roquevaire à ses partenaires financiers et bancaires, en particulier au regard de leur activité dans les paradis fiscaux.
    PDF – Délibération du conseil municipal de la commune de Roquevaire

Projets d’action et de rendez-vous :

 

 

+ There are no comments

Add yours

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.